Comptabilité

ComptabilitéQue vous montiez une petite entreprise ou que vous en dirigez une actuellement, vous vous êtes sûrement demandé ce que la comptabilité peut bien vous apporter comme plus-value. La tenue d'une comptabilité, quelle que soit la taille de votre entreprise, est rendue obligatoire par la loi, donc aucune entreprise ne pourra y échapper. Mise à part cette contrainte légale, la mise en place d'un système comptable bien tenu peut se révéler être un atout majeur pour une entreprise.

Besoin d'un comptable ?

Contactez-nous

La comptabilité dans votre projet d'entreprise

La comptabilité générale est en quelque sorte un livre relatant l'histoire de l'entreprise. Elle permet d'une part de retracer toutes les transactions financières de l'entreprise depuis sa création, et d'autre part d'établir un résumé simple et facile à lire, desdites transactions sur une période donnée (soit sur une année, un bimestre, etc.). Les transactions financières sont généralement constituées par des opérations d'achats ou de ventes. Elles sont payées au comptant c'est-à-dire en liquides ou en chèques, ou bien payées à crédit signifiant qu’elles seront payées ultérieurement. Il n’y a pas de règle générale à suivre pour créer son carnet de comptabilité. Chaque entreprise peut avoir sa propre forme de compta. Il faut juste savoir qu'il y a deux modes de présentation générale : la comptabilité très simple pour les petites et les très petites entreprises, et la comptabilité du régime réel ou la « vraie » comptabilité pour celles ayant une taille respectable. Notons que ces dernières doivent utiliser un système de codification appelé le Plan comptable Général.

Faut-il être un « matheux » pour pouvoir établir sa propre comptabilité ?

Le principe de la comptabilité générale est très simple. Il consiste à enregistrer chronologiquement toutes les opérations impliquant un paiement ou un encaissement de somme d'argent (en liquide, par chèque ou par virement). Pour ce faire, il faut mettre un titre et une date pour chaque opération, par exemple « 1er janvier 2018 : Achat de matières premières ». Puis, indiquer s'il s'agit d'une opération d'encaissement ou de décaissement (recettes ou dépenses). Enfin indiquer le montant correspondant, à titre d'exemple 3000 euros. Et ainsi de suite pour chaque opération. À la fin de chaque mois, du trimestre, du bimestre, ou d'une année, etc., une récapitulation des opérations est effectuée pour les encaissements et les décaissements. Vous pouvez alors faire dégager le résultat de l'entreprise, il s'agit de son compte de résultat. Enfin, le bilan de la petite entreprise est constitué par la liste des matériels, outils et marchandises à sa disposition en fin d'année comptable, qui coïncide à la fin de l'année « civile », autrement dit le 31 décembre.

Bref, tenir une comptabilité au sein de sa petite entreprise n’est en soi pas si compliqué. D’ailleurs, elle permet de faire un suivi de toutes les transactions financières réalisées par votre entreprise. Il suffit juste de se munir d’une bonne volonté et d’un peu de méthodes. Elle est certes rendue obligatoire par la loi, mais elle peut rendre bien plus de services qu’on ne le penserait au premier abord.